14/06/2010

Il est libre Max...

Max Göldi est libre c'est confirmé! Et cette bonne nouvelle mérite une chanson de circonstance:

Cette libération c'est aussi pour moi l'occasion de clamer haut et fort ce que, depuis près de deux ans, je taisais par respect pour les otages.

Suzanne Matelinat a dit: "Ce que tu ne peux changer, acceptes-le et concentres tes efforts là ou ils auront de l'effet".
C'est souvent vrai mais aujourd'hui ma révolte l'emporte sur la sagesse...


Si on me braque un flingue sur la tempe, je suis prêt à dire tout ce que l'on veut entendre, à faire toutes les promesses...n'importe quoi pourvu qu'on n'appuye pas sur la détente.

Mais quand le flingue ne sera plus là, je n'aurai aucun scrupule à me rétracter et en aucun cas je ne me sentirai lié par ce que l'on m'aura extorqué sous la contrainte

Alors, que la Suisse et ses représentants aient fait, jusqu'à ce jour, tous les bons bruits pour satisfaire le psychopathe Libyen et sa famille, c'est tout à fait normal !

Cela prouve simplement que nous attachons plus de valeur à la vie d'un otage qu'à l'image que peuvent se faire de nous les gens assez naïfs pour croire ne serait-ce qu'une seconde aux pathétiques gesticulation Libyennes.

  • Voilà un dictateur dont le fils est un voyou notoire qui se comporte comme s'il était au dessus des lois.
  • Un dictateur qui a appelé à la destruction de la Suisse.
  • Un dictateur dont le monde entier s'accorde pour dire qu'il opprime son peuple et qui, pendant de longues années, a ouvertement cautionné la pire des abominations: le terrorisme.

Voilà donc ce dictateur qui soudain aimerait faire croire au monde que son pays est un état de droit alors même qu'il a retenu pendant 695 jours une personne pour une erreur administrative ? Pour un visa expiré ?

Oui, la justice Genevoise a certainement commis des fautes selon le droit international lors du placement en détention pendant 2 jours de Hannibal Kadhafi ...et alors ?

Si je vous vole une lettre et qu'en retour vous brûlez ma maison, est-ce à moi de vous présenter des excuses ?

Il y a une motion pendante devant le parlement Genevois demandant qu'Hannibal Kadhafi soit déclaré persona non grata sur le territoire Genevois.

Une motion MCG, dont le ton insultant comme d'habitude ne convient pas, une motion dont l'exposé des motifs dénigre inutilement le comportement de nos autorités dans la gestion d'une crise difficile. Une motion qui a été déposée en pleine crise des otages, démontrant le mépris du MCG pour les intérêts de ceux-ci.

Et pourtant, aujourd'hui mon cœur me dit : votons-la !

Exprimons clairement à ces fantoches que nous n'avons pas besoin d'eux. Que la Suisse ne se laisse pas ridiculiser par un maître-chanteur, fût-il assis sur une montagne de barils de pétrole.

Je sais, nous avons des intérêts économiques dans ce pays et une rupture des relations ne serait pas sans conséquences, mais la question est posée : jusqu'où devons nous nous compromettre au nom de ces intérêts ? Notre liberté, nos lois et notre souveraineté ne sont elles pas des valeurs plus importantes que ces considérations ?

Je n'ai pas de réponse simple mais je serai heureux de lire vos commentaires...

Commentaires

Un dictateur comme des centaines d'autres à qui la Suisse déroule ses tapis rouges !
Et bientôt kadhafi aura ses comptes à zurich après ce joli coup des banques de cette nouvelle capitale jalouse de Genève !
Mais Max ne dira mot !
Nous aurons droit aux banalités d'usage, pourquoi changer ?

Écrit par : Corto | 14/06/2010

Meilleure nouvelle entre toutes !!! Après 395 jours de captivité injustes et injustifiées, il peut retrouver enfon sa patrie et les siens! Des vérités seront-elles révélées ou est-il sommé de se la fermer? Quand on voit certains politicards s'exprimer sur la volonté de Max Göldi lui-même d'aller purger sa peine en prison, sur l'attente des résultats d'enquêtes ..., les bienfaits des négociations qui devront nous apprendre la psychologie de l'autre, que la patience et la mère de toutes les vertus, etc, c'est vraiment la honte!

Bon, le plus importrant, c'est que Max Göldi soit revenu !!! L'ordre des valeurs reprend le dessus ... laissons le délire et la toute-puissance des uns et des autres tirer la couverture à eux. Bonne journée à Max, libre de ses mouvements et de respire l'air!

Écrit par : Micheline Pace | 14/06/2010

Allez savoir, peut être que dans une semaine il repart pour la Libye, allez savoir avec kadhafi, peut être qu'il vient de passer 4 mois dans une suite vue sur mer avec 5 putes à voir la mine qu'il a !!!
Y qu'a voir les photos avant et après, comme dans les cures d'amaigrissements, franchement à voir les photos, je me demande si je ne vais pas aller à Tripoli sans visa ?
Cette affaire pue le secret bancaire zurichois à plein nez !
Quand au soutien du peuple suisse, zéro, dans les manifs devant l'onu, é peine 15 hystériques ultra-nationalistes en quête de bulletins de vote !
Je la connais la justice helvétique, dés qu'il s'agit de banques ! le juge Graber et le fiston Bertossa vont pouvoir allez dorer sur la côte du lac de zurich !

Écrit par : Corto | 14/06/2010

RESPONSABILITÉS : qui répondra ?
.
1) Pourquoi la Suisse maintient-elle des relations (diplomatiques, économiques, financières) avec des États voyous ?
.
2) Pourquoi la justice suisse ne s'est-elle jamais interrogée sur la légitimité des fonds déposés en Suisse par le clan Kadhafi ? Faudra-t-il attendre un renversement de ce régime, comme pour Abacha, Buttho, Duvalier, Marcos, Mobutu, etc ?
.
3) Pourquoi la police genevoise n'a-t-elle pas su justifier son intervention musclée en rappelant les antécédents du soi-disant « Hannibal » à Rome, à Paris et peut-être ailleurs ?
(forces de l’ordre agressées et blessées par les gardes personnels)
.
4) Pourquoi le juge d'instruction GRABER ou le procureur BERTOSSA.jr ont-il trouvé nécessaire l'incarcération des Kadhafi, dès lors que les domestiques maltraités étaient à l'abri de représailles (sauf pour la mère de l'une et le frère de l'autre en Libye...) ?
L'identité et l'adresse de tous étant connues, la présence à Genève des Kadhafi étant motivée par un accouchement très proche, à quoi bon l'humiliation d'une "contrainte par corps" ? Quelle est la pratique ordinaire en cas de mauvais traitement envers domestique ou conjoint ?
.
5) Pourquoi la ministre des Affaires étrangères n'a-t-elle pas conseillé aux Kadhafi une procédure contre un très probable abus de pouvoir commis par des magistrats arrogants (toi t'es le fils machin, tu vas voir qui je suis) ?
.
6) Pourquoi la Tribune de Genève a-t-elle publié une photo qu'elle savait volée, au lieu de publier tout ce qu'il y a à reprocher au clan Kadhafi (notamment dans de nombreux pays africains) ?
.
7) Pourquoi l’État de Genève a-t-il accepté d’assumer l’essentiel des charges au sujet de ces photos de Kadhafi, alors que la plainte était fondée sur la publication et non sur le vol de ces photos ?
.
8) Pourquoi avoir laissé pourrir cette situation, s’être humilié non seulement devant la Libye, mais également devant des partenaires européens qui n’ont rien fait d’autre que garantir à Kadhafi une satisfaction de TOUTES ses exigences ?
.
9) À part avoir commis des délits à caractère pénal, qu’est-ce qui pourrait pousser un élu à présenter sa démission ? Quelles sont les réussites de la ministre des Affaires étrangères et celles du ministre des Finances qui peuvent leur faire pardonner ce désastre ?

Écrit par : Lyonnais du 69 | 14/06/2010

Nous sommes tous heureux que Mr. Göldi soit enfin libre et c'est claire que cette histoire, pas très nette quand même, va faire couler pas mal d'encre. Lyonnais du 69 posent des questions très intéressants auxquelles il faudra bien apporter des réponses un jour. J'espère que cela se fera sereinement loin de la démagogie de certains partis populistes qui, en guise de solutions, n'apportent qu'un tas de problèmes, pour satisfaire le plus souvent leur goût immodéré pour le pouvoir!

Écrit par : zakia | 14/06/2010

Berne veut normaliser ses relations avec Tripoli
Affaire Kadhafi | La libération de Max Göldi est un soulagement "et un début pour la normalisation des relations avec la Libye". C’est ce qu’a déclaré Micheline Calmy-Rey lundi, de retour de Tripoli.

Ben voyons, rien de plus normal entre gangster !!!

Écrit par : Corto | 14/06/2010

Genève incarcère plus de 36 heures le fils du principal fournisseur de pétrole de la Suisse sur les simples allégations provenant de personnes inconnues des services de renseignements helvétiques et libère après à peine une demi-heure les trois russes impliqués dans la mort d'un retraité suite à un délit de fuite à bord de bolides alors que ces derniers roulaient fortement alcoolisés à plus de 300 km/H sur nos routes, le lendemain ces 3 meurtriers quittaient le pays sans être inquiétés à bord d'un jet appartenant à l'un des plus grand trafiquant d'armes de la planète établi à Genève !
Ils ont quittés notre pays, sans avoir été inculpé ni même identifiés par les policiers, alors qu'un brave retraité agonisait à l'hopital HUG !
Comme quoi dés qu'un client des banques veut migrer ses comptes dans un autre paradis, mieux vaut pas venir faire accoucher sa femme à Genève et que si vous tuer un innocent et que votre banquier intervient auprès du procureur à 4 heures du matin, les coupables de meurtre, ne doivent même pas présenter leurs papiers aux policiers !
Et après on nous bassine avec des mots comme démocratie, justice, diplomatie et otages suisses !
A force de nous prendre pour des c..., je me demande si ils ne le sont pas complétement !

Écrit par : Corto | 15/06/2010

Les commentaires sont fermés.