13/04/2012

Fr. 2500.- de revenu garanti à vie ! Encore un truc de la loterie romande ?

Pas du tout ! Il s'agit d'une initiative.
Une initiative qui comporte même une touche libérale, et un peu MCG aussi..
.

Imaginez...chaque résident touche 2'500.- par mois, qu'il travaille ou non.

Pluie de billets de banque.jpg

  • Le salaire de chacun est diminué d'autant, donc pour ceux qui travaillent, l'opération est nulle.
  • Les entreprises deviennent plus compétitives : leurs impôts augmentent pour financer la mesure mais pas de 2'500.- par travailleur, puisqu'il y a moins de nécessiteux que de gens qui parviennent à gagner leur vie. Elles économisent donc des frais.
  • Le chômage, l'AVS, l'hospice général n'ont plus lieu d'être, la bureaucratie sociale disparaît puisque les besoins minimaux sont assurés pour chacun.
  • Notre pays devient moins attractif pour les frontaliers car on diminue également leur salaire de Fr. 2'500.- : on ne va tout de même pas les payer mieux que nos résidents !

Résumons: Amélioration de la compétitivité des entreprises, simplification des procédures d'aide sociale, diminution de la bureaucratie, anti-frontaliers.

Ces arguments devraient séduire la droite, depuis son centre jusqu'aux extrêmes !

Et pourtant...
Et pourtant je n'y crois pas.

D'abord il y a mon coté cynique : le système ne fonctionne que si chacun continue comme avant, si les gens qui travaillent continuent à travailler.
Et là j'ai un petit doute : les suisses sont un peuple responsable et raisonnable, mais qu'on ne vienne pas me dire que certaines personnes ne seront pas tentées par l'oisiveté : quid de l'épouse qui travaille à mi-temps pour arrondir ses fins de mois ? Si elle gagne aux alentours de Fr. 2'500.-, continuera-t-elle à travailler pour une misère ? Et celle qui gagne moins ? Ira-t-elle travailler gratuitement ?

En outre j'ai un problème éhtique : Le travail est le fondement de notre société, à la base chacun est responsable de subvenir à ses besoins.

Est-il réellement désirable de créer une classe d'assistés, de gens qui estiment que leur subsistance aux dépens d'autrui est une DROIT ?

Je pourrais encore parler des jeunes qui entrent dans la vie active, des nombreux fonctionnaires de l'aide sociale qui se retrouveront sans emploi...

Non, en fait cette initiative n'est pas libérale, elle n'est même pas vraiment de gauche et la seule question qui me vient réellement à l'esprit est celle-ci :

Les auteurs sont ils stupides ou simplement d'une sidérante naïveté ?

 


Flash info

Ce blog est maintenant également hébergé sur mon site personnel. Vous y trouverez ce billet ainsi que d'autres informations me concernant

 

http://www.daniel.zaugg.ch