09/05/2012

Stauffer : pile ou fesse ?

Vous en avez marre des élus qui se battent dans les bars ?

Votez Eric Stauffer, un candidat sérieux !

IMG_0084.JPG
(Photo publiée par M. Stauffer sur sa page facebook)

Lui il n’use de violence qu’à la buvette du parlement, ou alors en plénière du Grand Conseil !
(voir «Score: 2-98, avantage buvette ! » et « Le verre d’eau qui fait déborder le parlement »)

Au-delà du gag de cette photo de mauvais goût, que l’on peut imputer au sens de l’humour du candidat, il y a une réalité plus gênante :

La campagne de M. Stauffer est basée sur un mensonge éhonté!

En effet, cette campagne, entièrement basée sur la sécurité (voir article dans Le Temps), part du principe que M. Stauffer pourrait reprendre ce département de la sécurité en cas d’élection. Or il n’en est rien !

Isabel Rochat, conseillère d’état en charge du département sécurité police et environnement n’a pas l’intention de le quitter et la loi ne prévoit aucune procédure qui permettrait de la forcer à le faire. Par ailleurs on voit mal le Conseil d’Etat chambouler toute son organisation juste parce qu’il y a un nouvel élu !

Non, le département qui est en jeu, c’est celui des constructions ou éventuellement le département solidarité et emploi si le Conseil d’Etat décidait de laisser M. Longchamp garder le DCTI.

Quelles sont les propositions de M. Stauffer pour résoudre la crise du logement ?
La construction de « containers-cellules » à l’aéroport ?

Comment propose-t-il de résoudre le problème des communes qui refusent le plan directeur cantonal ?
Par la « tolérance zéro » ?

Electeurs, si vous devez voter Stauffer, faites-le, mais faites-le pour les bonnes raisons.

Ne votez pas Stauffer parce qu’il vous promet monts et merveilles dans le domaine de la sécurité, un domaine où il n’a pas l’ombre d’une chance de pouvoir les tenir…

Ne jouez pas les constructions et le logement ou l’emploi et la solidarité à pile ou face !

Commentaires

je ne voterai pas pour un porte container.

Écrit par : briand | 09/05/2012

Stauffer sait parfaitement qu'il n'a aucune chance d'être élu. C'est pour cela qu'il ne s'est même pas donné la peine de rédiger un vrai programme. Son seul but, c'est de prendre un maximum de voix à Maudet pour l'empêcher d'être élu. Il espère ainsi convaincre la droite de lui réserver une place en 2013. Cela fait 25 ans qu'il en rêve tous les matins en se rasant. Depuis qu'il a gagné le championnat suisse de foot américain et qu'il s'imagine que la vie professionnelle, c'est pareil: il suffit de foncer et de bousculer pour gagner.
Mais en affaires comme en politique, on ne repart pas de zéro à chaque match. Les échecs et les erreurs restent et deviennent des casseroles. On n'élit pas les gens juste parce qu'ils gueulent ou courent plus vite que les autres. Il ne suffit pas d'être directeur de société à 20 ans pour devenir riche. Il faut aussi savoir la faire fructifier.
Après avoir tout raté, sauf le foot américain, sa vie professionnelle étant une succession d'échecs et de fallites, Stauffer essaie la politique. Mais on ne confie pas les clés du canton à un looser professionnel. Même pour lui faire plaisir et bien qu'il soit prêt à tenter de soulever sa chère police pour y arriver. En attendant il se fiche bien de savoir si la socialiste passe. C'est ce qu'on appelle la défense du citoyen, au MCG. La défense du citoyen Stauffer, oui.

Écrit par : Ane aux Nimes | 10/05/2012

Le problème est que les dires et comportements de nombres de politiciens PLR ne peuvent que conduire à se poser sérieusement la question de soutenir Stauffer.

Que l'on pense aux comportements du Conseiller d'Etat PLR sortant.

Que l'on pense aux comportements du député PLR Weiss, qui a fait fond de commerce de l'anti-Staufferisme et qui a odieusement profité de son immunité parlementaire pour calomnier Stauffer en l'accusant faussement d'être un voleur condamné à 50'000 francs.

Que l'on pense aux comportement du PLR Souaille qui persiste dans la même veine contre Stauffer, qui de plus ignore le sens et la portée d'un classement dans le cadre du NCPP. Sans compter que, d'une part, il traite un parlementaire UDC de faciste et, d'autre part, assimile le MCG au national-socialisme, le frontalier faisant office de juif.

Que l'on pense au comportement du candidat Maudet, un candidat transparent qui ne fait pas de vague, qui se comporte comme un haut fonctionnaire français grand commis de l'Etat (ce qu'il est, français en tous les cas) et ne prend guère de positions concrètes pour mieux devenir Conseiller fédéral et même président de l'Union européenne à laquelle il veut que la Suisse adhère.

Maudet, un français pro-européen ! Voilà une belle provocation du PLR.

Quant à Stauffer il écrit n'importe quoi. Il veut construire des baraquements dans la zone aéroportuaire pour y coffrer ceux des algériens qui pourrissent nos rues. Les coffrer administrativement pendant 18 mois comme le droit fédéral le permet, dit-il. Mais justement le droit fédéral ne le permet pas ! Pour coffrer quelqu'un en vue de son expulsion il faut qu'il soit expulsable. Or, ces algériens là me le sont pas, l'Algérie n'en voulant pas.



P.S.: Cher Souaille, que devenez-vous, êtes vous toujours membre de la secte du prion vivant ? Avez-vous compris qu'un prion est une molécule dont la configuration spatiale, solidement ancrée à raison d'un bas niveau d'énergie, n'est pas celle de la molécule physiologique et que, de ce fait, il s'agit d'une molécule (spatialement) tordue ?

Écrit par : CEDH | 10/05/2012

Le MCG et sa police "au nom de ma loi je vous arrête"

Écrit par : briand | 10/05/2012

La force de Stauffer, avec toutes ses casseroles, c'est qu'il y en a tellement qu'on ne sait plus par où commencer.
Ce n'est plus une batterie de cuisine, c'est carrément l'usine Tefal !

Écrit par : Aristide Prion | 10/05/2012

Pour les yeux de Briand only: La police après le 17 juin c'est: "Au nom de la loi de Stauffer, je vous colle du plomb dans la tête!"
(ps: et quand vous passerez aux assises, l'Etat vous paiera les frais d'avocat).

Écrit par : Murphy Bean | 10/05/2012

N'étant pas un pote du Stauffer sur facebook (mais comment peut-on l'être), je ne peux que vous remercier de nous faire partager ces moments inoubliables. Soyez certain que je m'en rappellerai au moment de déposer mon bulletin de vote dans l'urne en date du 17 juin. Et maintenant faut que je fasse remonter tout ce sang dans ma tête, la grande je précise.

Écrit par : phiphibandit | 10/05/2012

Les commentaires sont fermés.